Scroll to top

Le top 5 des sommets à faire dans une vie


No comments

Certains sont plus accessibles que d’autres et il va de soi qu’il faut se renseigner sur la difficulté de l’ascension d’un sommet avant de s’y lancer. Dans certains cas, vous ne pourrez pas y aller seul et devrez obligatoirement rejoindre un groupe, accompagné d’un guide.

Un sommet c’est un challenge, une expérience, avec dans chaque cas une finalité : rendre possible ce qui nous apparaissait jusqu’alors impossible. Qu’il soit perché à 3 000 mètres ou à 8 000 mètres d’altitude, arriver tout en haut et se dire « je l’ai fait », est un sentiment bien particulier.

Vous l’aurez noté, le point commun lorsque l’on parle de sommets est l’altitude. Veillez bien à suivre les recommandations de Barouding et de Planète Santé pour vous y préparer. Place au top 5 des sommets à faire dans une vie.

 

1. Le mystique Machu Picchu, au Pérou

Machu Picchu

Le sommet le moins haut de notre sélection mais très certainement l’un des plus convoités. À 3 200 mètres d’altitude, le sommet du Machu Picchu vous offrira la découverte d’un site archéologique exceptionnel, cerclé de ruines inca, qui se trouve en contrebas, à 2 430 mètres d’altitude. Malgré le succès et les nombreux visiteurs du site, le « vieux sommet », en quechua, vous transmettra cette atmosphère mystique qui le rend si unique.

Le plus : accessible à tous (1h30 d’ascension, soit 1 900 marches et 550 mètres de dénivelé), le Machu Picchu est facile d’accès. Il faudra vous rendre tout d’abord à Cuzco, ville située à 3 400 mètres d’altitude. Prévoyez d’y rester 2 jours pour vous acclimater à l’altitude et vous organiser. Pour réaliser ce trek, vous pouvez passer par une agence à Cuzco ou le réaliser par vous-même au départ de Aguas Calientes. Bon plan, vous pouvez rejoindre Aguas Calientes et le départ du Machu Picchu à pied en longeant le voie de chemin de fer depuis la ville de Ollantaytambo.

 

 

2. Le célèbre Mont Blanc, en France

Mont Blanc

Surnommé le toit de l’Europe, son sommet culmine à 4 810 mètres. A cheval entre la France et l’Italie c’est une ascension qui est loin d’être évidente et il vous sera nécessaire de faire appel à un guide de Haute montagne. Pour les alpinistes débutants certaines voies seront à privilégier, d’où l’importance de suivre les conseils d’un guide qui connait bien ce mont.  Une expérience alpine hors du commun faite pour vous si vous avez le goût de l’aventure. Couronnée par une vue à couper le souffle, cette ascension est unique et comme beaucoup le mentionnent, reste gravée dans les mémoires.

Un lien utile pour vous y préparer : Mont Blanc Pro et un partage d’expérience de cette ascension sur Trekking Voyage

 

 

 

3. Le majestueux Kilimanjaro, en Tanzanie

KilimanjaroIl domine la savane africaine de par ses 5 895 mètres d’altitude. Le Kilimanjaro, un volcan à dompter. La plus haute montagne d’Afrique est connue pour sa calotte glacière dont la température peut descendre à -18 degrés. Cinq chemins sont tracés pour arriver jusqu’au point culminant, le pic Uhuru. Palier par palier, le départ se fait souvent depuis Machame Gate, à 1 800 mètres d’altitude pour atteindre Machame Hut à 3 000 mètres. La deuxième journée vous mènera jusqu’à Shira Hut à 3 800 mètres. S’en suivra une troisième journée de marche vers Barranco Hut, à 3 950 mètres où certaines agences conseillent fortement d’y passer une journée et de s’acclimater à l’attitude.  Pour la cinquième journée (quatrième de marche), vous grimperez jusqu’à Barafu Hut à 4 600 mètres et enfin au sixième jour arriverez sur Uhuru Peak, le fameux pic de Kilimanjo !

Un conseil : rendez-vous à Arusha où vous trouverez toutes les agences spécialisées dans cette ascension. À prévoir : être en très bonne forme physique, une semaine de marche et avoir un budget conséquent. De nombreuses agences sont spécialisées et seront vous proposer différentes formules.

 

4. Le fascinant volcan Cotopaxi, en Equateur

Cotopaxi

Il est l’un des volcans actifs les plus haut du monde, dont le sommet culmine à 5 897 mètres d’altitude. Son sommet constamment enneigé attire chaque week-end une centaine d’amoureux d’alpinisme. L’ascension se fait encorder, avec crampons et piolet. Elle est accessible aux amateurs mais dû aux changements brutaux de météo, la difficulté physique et l’altitude élevée, seuls 30% à 40% arrivent au sommet. Dans le jargon du trek, « amateurs » signifie sans compétences particulières en alpinisme. Il faut bien évidemment être en très bonne condition physique et faire régulièrement des treks ou randonnées sur plusieurs jours.

Bon à savoir, si vous partez à plusieurs, prenez au moins deux guides afin que l’un des deux puisse redescendre avec une personne malade si cela arrive et que le reste du groupe puisse continuer l’ascension.

 

 

5. Le vertigineux Thorung-La Pass, au Népal

Thorung La Pass

Une bonne dizaine de jours seront nécessaires pour traverser le col de Thorung-La Pass, culminant à 5 416 mètres d’altitude.  Il vous faudra un permis de trek, prendre un guide (si vous le souhaitez), régler des frais de protection de la nature et des droits d’entrée. L’ascension vaut la peine. Une vue sur toute la chaîne des Annapuras à couper le souffle. Vous verrez divers paysages tout au long de cette longue ascension, traversant des champs de riz puis passant par des gorges profondes et des petits villages. Un trek au sein d’un massif népalais qui vous fera basculer vers la culture tibétaine. Une ascension enrichissante.

Vous pourrez trouver des agences pour vous accompagnez à Katmandou ou à Pokhara.

 

 

 

D’autres articles qui peuvent vous intéresser :

 

Les 5 règles de sécurité à connaître lors d’une sortie nature

Préparer une randonnée de plusieurs jours

Préparer sa trousse de secours pour la randonnée

Related posts