Scroll to top

L’histoire

#Le succès du Rose Trip

Le succès du trek

En novembre 2018, les pionnières du Rose Trip ont expérimenté une nouvelle manière de parcourir les grands espaces avec Désertours. À l’issue de cette première randonnée nomade très réussie au Maroc, une idée s’est rapidement imposée : il faut réitérer l’expérience !

L’enthousiasme des participantes pour récidiver sous d’autres latitudes a ainsi poussé l’organisation à chercher un nouveau terrain de jeu. Après les dunes de Merzouga, il convenait de trouver un lieu à la hauteur, combinant zone désertique, décors magiques, culture riche et dépaysante…

#Le Sénégal, terre d’accueil

Les premiers pas de Jean-Jacques Rey

Dans les années 80, Jean-Jacques Rey n’a pas encore créé Désertours. Mais l’appel du désert a déjà germé chez ce passionné de moto, téléspectateur assidu du rallye Paris-Dakar. Déterminé à vivre à son tour la magie de cet événement, il prend le départ le 1er janvier 1986 à Versailles. Ce voyage en Afrique d’Est en Ouest pour rejoindre la capitale sénégalaise se révèle comme un acte fondateur qui donnera naissance à Désertours. La découverte du continent africain et la chaleur de Dakar éblouissent Jean-Jacques et lui inoculent le virus du désert qu’il ne quittera plus.

Retourner au Sénégal pour y créer un événement un jour est donc une perspective qu’il n’a jamais oubliée. Elle se transforme en évidence quand il s’agit de trouver le pays qui accueillera le Rose Trip après le Maroc. Des échanges qui commencent toujours par un sourire, les couleurs flamboyantes des boubous, la beauté d’un peuple si hospitalier, les baobabs et les acacias emblématiques de la savane, les dunes, l’océan… Le lieu est tout trouvé pour la nouvelle destination idéale du trek nomade de Désertours !

Cap sur l'aventure...

Découvrez le Rose Trip Sénégal !

Ok