Scroll to top

La randonnée, atout minceur et bien-être


No comments

Retour à la nature et au vert sont préconisés, à juste titre, pour évacuer le stress accumulé dans la vie quotidienne. C’est pourquoi la pratique de la randonnée, discipline de plein air par excellence, connaît un essor important depuis quelques années. Elle est accessible à tout type de public, et s’organise en quelques heures ou sur plusieurs jours. Très bénéfique, elle agit favorablement tant sur le plan physique que psychologique. En effet, marcher seul ou en groupe sur des terrains de jeux offrant des paysages variés permet de faire le vide tout en brulant des calories.

 

Nous avons concocté un mode d’emploi pour faire de vos treks les meilleurs alliés bien-être et minceur.

 

1- La randonnée, un allié bien-être incontestable

Les activités outdoor ont le vent en poupe. Parmi elles, la randonnée pédestre ne fait pas exception : c’est la première activité sportive des Français. La Fédération française de randonnée pédestre fait état de près de 3 500 clubs et de 250 000 licenciés dans son rapport d’activité 2018. Et pour cause, évoluer sur un sentier de randonnée, c’est la garantie d’un moment convivial ou méditatif dans un environnement calme et pur. Le rapprochement avec la nature est bon pour le cerveau : il améliore la sensation de bien-être en agissant sur l’humeur. Il aide d’ailleurs à combattre la dépression et l’anxiété.

Excellent moyen de se retrouver et de se ressourcer dans de somptueux décors, la randonnée cumule en effet de nombreuses vertus. Travail de l’endurance, oxygénation du cœur, réduction des risques d’AVC… en pratiquant la randonnée, vous assurez à votre corps santé et vitalité. Et c’est bien connu, les corps sains abritent des esprits sains !

 

2- La randonnée, allié minceur sous conditions

Comme toutes les activités physiques, le trek enclenche la consommation de calories et brûle les graisses, pour les remplacer par du muscle. Pour maigrir, il faut que l’apport énergétique soit inférieur à la dépense. On considère que la marche simple consomme en moyenne 300 calories à l’heure. En randonnée, vous brûlerez plus de 350 calories selon l’effort fourni. Sur un terrain escarpé à fort dénivelé, cette moyenne horaire peut grimper à 500 calories. C’est plus que la course à pied ! Mais n’espérez pas maigrir, si vous abusez de sandwichs gras, de barres céréales hypercaloriques et de boissons énergétiques durant le trek. Idem en cas de repas gras le soir-même pour remédier à une grosse fringale prévisible… Pensez donc diététique et privilégiez le pain complet, les fruits et l’eau pure.

Si vous respectez ces consignes de bon sens, sachez que l’impact du trek sur le métabolisme se mesure en MET (Metabolic Equivalent of Task) : c’est le ratio entre la dépense énergétique à l’effort/au repos. Il est de 7 pour le trek. Cela signifie que votre corps brûle 7 fois plus de calories en randonnée qu’au repos, ce qui est considéré comme moyen. En revanche, la dénivellation sollicite des parties du corps que vous serez ravie de voir se redessiner. Les membres supérieurs, les abdominaux, le bassin, tout comme les fesses, les cuisses et le mollets, sont tous mobilisés durant une longue randonnée. Raffermissement garanti ! Enfin, si vous souhaitez renforcer votre maintien postural en sollicitant le haut du corps, munissez-vous de bâtons de marche.

 

La randonnée a donc un impact très positif à la fois sur le corps et l’esprit. N’hésitez pas à multiplier les balades, qu’elles soient de courte durée ou sur plusieurs jours. Et pour accentuer la sensation si bénéfique d’évasion, fuyez la Wifi, coupez-vous du monde en éteignant, voire mieux, en oubliant vos smartphones !

 

Related posts