Scroll to top
Please assign a menu to the primary menu location

En route vers Haroun pour le second volet solidaire de l’aventure

#Résumés du Jour

En route vers Haroun pour le second volet solidaire de l’aventure

L’après-midi de ce lundi était consacrée au second volet solidaire du Rose Trip Maroc. Un autre temps fort de l’aventure, qui s’est déroulé dans le village de Haroun. Les participantes y ont remis aux habitantes des chèvres, projet porté par l’association « Enfants du désert ».

Haroun. Un village perdu au cœur du grand Sud marocain. Elles l’ont atteint après un trajet en bus d’environ trente minutes, le temps de récupérer de leur exploit matinal. Partenaire solidaire de Desertours depuis plus de douze ans, l’association « Enfants du désert » y développe des actions depuis des années. Grâce aux dons récoltés lors des autres événements organisés dans la région tels que le 4L Trophy ou le Trophée Roses des Sables, une école maternelle et primaire y a ainsi été construite. Pour cette deuxième édition du Rose Trip Maroc, Laetitia Chevallier, présidente d’Enfants du désert, a souhaité prolonger l’action inaugurée l’an dernier pour offrir des chèvres aux femmes du village.

Les fonds réunis par les équipes participant au trek ont ainsi servi au financement de l’achat de chèvres de race Draâr, particulièrement bien acclimatées à la région. « Ces chèvres sont destinées à des femmes seules qui élèvent des enfants », explique Laetitia Chevallier. Ainsi, elles pourront donner du lait chaque matin et revendre ce qu’elles ont en plus. Le but du projet est de rendre ces femmes autonomes, ce qui aura pour conséquence également d’améliorer les conditions de vie de leurs enfants. » Par ailleurs, l’organisation du trek finance aussi la nourriture des animaux offerts pour un an.

 

175 chèvres financées

Après avoir relevé le challenge solidaire de la dune, les Roses Trekkeuses ont ainsi été accueillies par les habitants du village. Omelette berbère pour tout le monde sous un soleil de plomb, même si quelques tentes typiques offraient de zones ombragées. Les femmes et les enfants étaient présents, à la fois curieux et émus de voir tant d’attention à leur égard. Celles qui avaient financé l’achat de chèvres ont pu se rendre dans les foyers et découvrir les conditions de vie des villageois. Elles ont d’ailleurs elles-mêmes amené les chèvres jusqu’aux maisons, à l’image de Charlotte Namura, marraine de l’événement, particulièrement touchée par cet épisode. Avec ses coéquipières Rachel Legrain-Trapani et Hélène Sérignac, elle a eu le bonheur de partager des moments aussi simples que beaux dans ces cocons du désert. Au total, ce sont exactement 170 bêtes qui ont été financées cette année. Les dons ont même permis d’élargir le projet à d’autres villages où des femmes vont bénéficier du même projet. En plus des 75 de l’an dernier, on peut imaginer la manière dont cette action peut aider ces femmes au quotidien. Et leurs regards cet après-midi le confirmaient…

 

Des instants riches de partage et d’émotion. « Je voulais vous remercier du fond du cœur. Lorsque nous avons pensé le projet l’an dernier, je n’imaginais pas l’ampleur qu’il pourrait prendre… Vos dons vont au-delà de mes espérances. Vous vous êtes surpassées ce matin pour toutes ces femmes atteintes d’un cancer du sein et vous vous montrez une nouvelle fois si généreuses envers toutes ces femmes seules avec leurs enfants. Vous êtes juste formidables ! », a souligné Laetitia Chevallier.

Site Officiel
Réservez votre place pour 2020

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux !

Facebook

Derniers Tweets

Découvrez le Rose Trip Sénégal

Nos partenaires

Site Officiel
Réservez votre place pour 2020