Scroll to top
Please assign a menu to the primary menu location

Premier jour de compétition, elles l’ont fait !

#Résumés du Jour

Premier jour de compétition, elles l’ont fait !

Nous y voilà, la compétition a débuté ce matin, pour le plus grand plaisir des Roses Trekkeuses… Sur le terrain, elles ont pu tester la fiabilité de leurs savants calculs effectués jusqu’à tard hier soir pour la plupart. A l’issue de cette première journée, elles affichaient toutes des sourires radieux, qui en disaient long sur cette expérience dans le désert.

 

Après un échauffement avec Ana, la coach sportive du Rose Trip Maroc, les concurrentes ont pris le départ par groupes, dispersées sur différents tracés, en fonction de leur catégorie. Légers doutes en début de parcours, puis prise de confiance au fil des découvertes de balises, toutes ont peu à peu trouvé leur rythme et réparti les rôles.

 

Distribution des rôles

Au sein des trios, l’une des participantes est chargée de porter le précieux Tripy durant toute la course. Elle a la responsabilité du tracé parcouru par son équipe, même si les caps se prennent et se valident en général à trois. L’outil comptabilise, au mètre près, les kilomètres avalés entre chaque balise. Au final, il s’agit pour elle de tracer des lignes aussi droites que possible entre deux points, afin d’écourter les distances. Les deux autres sont libres de prendre un peu d’avance pour anticiper d’éventuels obstacles ou mieux, pour repérer la balise à atteindre. L’une d’entre elles est aussi munie de la balise de géolocalisation de l’équipe, qui sert également d’alerte en cas d’incident. En effet, que les concurrentes rencontrent un problème d’ordre médical ou d’orientation, elles peuvent à tout moment solliciter l’aide de l’organisation. Si tout roule (enfin, si tout marche…), les équipes sont quand même amenées à croiser l’orga sur les deux contrôles de passage obligatoires de chaque tracé. L’occasion d’échanger avec les autres compétitrices.

 

Les pauses à l’ombre des CP

Elles sont salutaires et provoquent un sentiment de soulagement chez les trekkeuses. Seules au monde dans le désert ok, mais quelques contacts rassurants et un ravitaillement en eau sont les bienvenus ! La petite pause à l’ombre des auvents disposés pour les accueillir est un luxe, quand on sait que la température a dépassé les 30 degrés à la mi-journée… Et ce n’est pas le petit chien qui a suivi l’équipe 245 sur 13 kilomètres qui nous contredira. Grâce à elles, il a profité d’une belle gamelle d’eau au CP S2, avant de redisparaître derrière les dunes. Un invité qui a marqué cette première journée, nous y reviendrons…

Cette adorable distraction n’a pas empêché les filles de rester concentrées et de tenter d’obtenir quelques informations sur la suite du tracé. Avec le nouveau règlement sportif du Rose Trip Maroc, deux équipes qui évoluent sur le même parcours peuvent tout-à-fait se croiser en chemin. Et c’est plutôt bon signe quand c’est le cas ! Dans la mesure où elles ont une liberté totale d’itinéraire (à condition de valider les passages aux balises), elles sont même susceptibles de parcourir des trajets inversés. Tous les indices sont bons à prendre, à commencer par les traces de pas laissées dans le sable. Mais c’est un piège dans lequel il faut éviter de tomber… la consigne essentielle consiste à se faire confiance, ne pas faire les moutons !

 

Une première journée riche en sensations fortes

Les participantes ont été bluffées par les panoramas qu’offre la région de Merzouga. Les longues marches dans un silence total ont déjà marqué les esprits… Si l’équipe 119 a bouclé son étape la première à 14:00, ce sont Josée, Ariane et Geneviève (équipe Experte 407) qui ont clôturé la valse des arrivées à 21:40, dans la nuit noire. Difficile de trouver les balises et de rejoindre le bivouac dans ces conditions extrêmes… C’est donc l’orga qui a réorienté ces aventurières noctambules qui s’étaient finalement posées dans un bivouac voisin, accueillies comme des reines pour un dîner improvisé ! Des pénalités à prévoir donc, mais un plaisir inouï et une expérience unique. Idem pour le trio de choc de l’équipe 414 formé par Emilie, Mackenzie et Joëlle, déjà présentes et très performantes lors de la première édition l’an dernier. Perdues après la tombée de la nuit, elles se sont fiées à la lueur d’une étoile qui les a miraculeusement reconduites au bivouac. Et c’est accompagnées du fameux canidé, celui-là même qui avait suivi des Roses Trekkeuses dans la journée, qu’elles ont regagné leur cocon… Il a donc slalomé, sans boussole et avec succès, entre les différents tracés du jour. Comme lui, la majeure partie des 183 trios s’en sont plutôt bien sortis, moins d’une dizaine d’équipes ayant déclenché leur balise pour retrouver la bonne voie. Une belle performance générale en somme…

 

Désormais, les équipes de commissaires peuvent commencer à établir le premier classement de ce Rose Trip Maroc 2019. Nul doute qu’après une journée pareille, les concurrentes (et leur nouvelle mascotte qui squatte encore le bivouac…) l’attendent déjà avec impatience !

Site Officiel
Réservez votre place pour 2020

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux !

Facebook

Derniers Tweets

Découvrez le Rose Trip Sénégal

Nos partenaires

Site Officiel
Réservez votre place pour 2020